Comment se produit l’acné ?


L’acné est une affection dermatologique commune qui commence souvent à la puberté (85% des cas) et se termine fréquemment vers la fin de celle-ci ou aux alentours de la vingtaine mais peut se prolonger au maximum jusque la moitié de la vie. Les causes sont principalement génétiques (on est prédisposé ou pas), hormonales (inondation de testostérone, déséquilibre oestrogènes/progestérone, cortisone) et environnemental (pollution, agression de la peau, alimentation etc…). La recherche de cause comme  un déséquilibre hormonal par un bilan sanguin est parfois nécessaire surtout chez la jeune fille car le traitement passera d’abord par la correction d’une anomalie (comme les ovaires polykystiques).

 

Qu’est ce que c’est ?

L’hyperséborrhée (production accrue de sébum) avec les kératinocytes (les cellules mortes de l’épiderme) va obstruer le canal du follicule pilo-sébacé.

On pourra avoir soit une acné rétentionelle avec des points noirs ( comédons) ou des microkystes soit une acné inflammatoire avec des papules (gros bouton rouge) ou des pustules (gros boutons rouges douloureux avec une pointe blanche) soit encore un mixte des deux. Les rougeurs résiduelles peuvent perdurer plusieurs mois. Les cicatrices en creux blanches sont définitives en l’absence de traitement (laser par exemple).

La colonisation des boutons par des bactéries : le propionibacterium acnes va engendrer une inflammation par les toxines libérées. C’est pour cela que les antibiotiques auront une action aussi bien stérilisante qu’anti inflammatoire.

Les zones de prédilection de l’acné: Bien entendu le visage avec la zone médiane plus prédisposée. Le torse ou décolleté, le dos, mais aussi les fesses

 

Quels sont les traitements ?

1-Les traitements de l’acné

En premier lieu il convient d’avoir une hygiène impeccable, donc de nettoyer sa peau au moins chaque soir voire matin et soir avec des produits adaptés. En effet il ne faut pas trop décaper la peau au risque d’avoir ce que l’on appelle un effet rebond c'est-à-dire que cela soit pire par la suite.

Vous trouverez en pharmacie des nettoyants spéciaux pour l’acné qui, tout en respectant le peau, vont pouvoir  nettoyer l’épiderme en limitant la prolifération des bactéries responsables de l’inflammation.

Il faut noter aussi que le soleil est un faux ami : en effet, lors d’exposition solaire, on voit les boutons disparaitre, ils sont asséchés par le soleil (les UV sont bactéricides)  mais de façon concomitante, la peau s’épaissit et le mois suivant elle « fleurit ». Classiquement on voit les patients revenir en septembre couverts de boutons.

Les antibiotiques locaux à base d’érythromycine ou de clindamycine ont non seulement une action stérilisante mais également anti-inflammatoire. Ils sont souvent associés aux traitements spécifiques de chaque forme d’année rétentionelle ou non.

Les antibiotiques oraux peuvent être donnés pendant une période relativement longue ainsi que des compléments alimentaires à base de zinc qui réduit l’hyperséborrhée et a une action anti-inflammatoire.

 

Lorsque l’acné est rétentionelle :

les exfoliants seront d’un  grand secours car ils permettront d’affiner la couche cornée qui fait obstruction à l’évacuation de l’hyperséborrhée. Les grandes classes thérapeutiques sont les acides de fruits dont l’acide glycolique et les dérivés de la vitamine A ou rétinol dont la vitamine A acide. Cette dernière, la plus active,  est sur prescription médicale. Ces traitements sont desséchants, il faudra les associer à des hydratants spécifiques « acné ». Les hydratants classiques font courir le risque de récidive car ils vont « faire couvercle » sur la peau et augmenter la prolifération des boutons.

 

Lorsque l’acné est inflammatoire : 

Le péroxyde de benzoyle est fortement anti-inflammatoire, il existe sous des formes galéniques très diverses et à des concentrations variables. Il a l’inconvénient de décolorer les vêtements.

Certaines pilules contraceptives auront un rôle anti-androgènes et donc diminueront notablement l’acné.

Les LED ont une action anti-inflammatoire via la lumière rouge (632nm) et antiseptique via la lumière bleue (405nm). Elles sont intéressantes pour les patients qui ne veulent ou ne peuvent pas avoir recours au Roaccutane°. 2 séances par semaine pendant 15 jours puis une séance par semaine pendant 3 semaines diminuent considérablement la prolifération des boutons.

Tous les traitements déjà mentionnés sont suspensifs, l’acné reprendra lorsque le traitement sera stoppé, il faut donc poursuivre impérativement le traitement le temps de la période de l’acné, c’est à dire quelques années. Le seul traitement réellementcuratif est l’isotrétinoine, c'est-à-dire le Roaccutane° mais en raison de ses effets secondaires extrêmement grave (malformation du fœtus si grossesse lors de la prise de Roaccutane°), ce traitement n’est réservé qu’aux acnés graves ou laissant des cicatrices en creux définitives. Ce traitement est assez lourd car il nécessite des contrôles sanguins très stricts (mensuels) et une couverture contraceptive parfaite.

2-Les traitements des cicatrices:

Il existe de nombreux traitements qui se perfectionnent constamment mais il faut garder en tête qu’à l’heure actuelle aucun traitement n’arrivera à effacer totalement les cicatrices cependant on arrive tout de même à  diminuer d’au moins 70% la profondeur des cicatrices en creux.

Pour bien comprendre le fonctionnement des différentes techniques, sachez que les cicatrices d’acné laissent des creux plus ou moins larges et profonds, voire des petites crevasses dans la peau  (on parle alors de cicatrice en pic à glace) . Pour les réduire, il faut impérativement abraser la peau, de manière à ce que les creux deviennent moins profonds.

Il y a encore quelques années,  nous avions le choix entre 3 techniques différentes : le resurfacing laser, le peeling lourd au phénol ou la dermabrasion.

Depuis quelques années, nous disposons d'un traitement encore plus efficace, j'ai nommé le laser C02 fractionné. A la différence du resurfacing laser traditionnel, il ne s'attaque pas à la totalité de la peau lésée, mais comme son nom l'indique, il émet de façon fractionnée, en s'attaquant à de nombreux petits points à quelque distance les uns des autres. Une sorte de pixellisation de l’abrasion.

Du coup, la cicatrisation est bien meilleure avec nettement moins de risques donc on peut traiter plus profondément.

Nous contacter

Centre Médical Esthétique Paris 17
81 avenue Niel
75017 Paris
Tél : 01.47.54.93.20
E-Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
">Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

> Le prix de la consultation d’information est de 50€


Ouverture du lundi au vendredi de 9h00 à 19h30
Le samedi (épilation laser)
En cas d'urgence : appelez le 15

Nos tarifs épilation LASER :






.

Une équipe pluridisciplinaire

 Un Médecin Esthétique et Anti-âge - Dr de Goursac
 U
n Dermatologue - Dr E Gleizes
 Trois 
Infirmières 


> Site esthétique pour l'homme 
 ICI

Dr Catherine de Goursac est spécialiste dans le domaine suivant : Produits de comblement à base d’acide hyaluronique sur le portail Estheticon.fr.

                                                              Docteur Catherine de Goursac      Dr Catherine de Goursac