CONGRES SFME SEPTEMBRE 2011

MENOPAUSE

A DE KERVASDOUE

Augmentation espérance de vie : 40 ans sans hormone (50 à 85 ans)

Femmes font plus jeunes qu’autrefois et se sentent plus jeunes

Exigent une qualité de vie professionnelle,  personnelle, sexuelle

80% des femmes ressentent au moins un symptôme à la ménopause ; du Sd dépressif aux bouffées de chaleurs etc….

Seules 20% des femmes sont traitées

25% des femmes ayant des bouffées de chaleur en auront jusqu’à 80 ans passés

THS permet de redonner de l’énergie, d’avoir une sexualité, meilleure qualité de la peau, moins douleurs articulaires….   Diminue de 50% risque fracturaire

AFSSAPS embarrassé car un coup oui un coup contre le THS, donc module

En 15j le THS , disparition des douleurs vaginales en sexualité par sécheresse. Elle voit bp de pb de couple à cause de la sexualité déficiente par manque d’hormone

Les oestrogènes X par 6 à 8 la teneur en acide hyaluronique de la peau

Les ménopauses précoces ont une espérance de vie diminuée.

Les dernières études montreraient que bizarrement les oestrogènes protégeraient du cancer du sein !!!!

Existe plus que 1000 gynécologues médicales et leurs âges moyen est de 58 ans : disparition de cette profession : qui donnera le THS ?

THS bioidentique, modulable, pas cher, pas risqué

THS jusqu’à 60 ans et plus si la patiente veut. Jamin et Elia disent jusqu’à 75 ans si on veut

C JAMIN

Ménopause précoce : moins de 40 ans

Ménopause prématurée : moins de 45 ans

Ménopause tardive plus de 55 ans

Dernières études, non critiquables ( !), montreraient que les oestrogènes protégeraient du cancer du sein

Symptomes : bouffées de chaleur que si on a eu une imprégnation hormonale préalable. Si on a été castrée jeune pas possible

Douleurs diffuses liées à la carence hormonale

Secheresse vaginale liée aussi à activité sexuelle

Fertilité uniquement du à l’âge, car stérilité alors qu’il reste des follicules

Risque cardiovx : lié aux hormones

Baisse oestrogènes =baisse recepteur LDL foie= augmentation LDL circulant= athérome

Baisse vasomotricité

THS protecteur vasculaire mais si trou sans hormones de 5 à 10 ans (WHI) et redonne THS alors délétère. Faut imprégnation continue

OS :

-12% de masse osseuse dans les 5 premières années post ménopause. Existe augmentation activité ostéoclastique. THS prévient la perte osseuse mais laisse l’âge jouer sur l’ostéoporose.

Cancer sein : augmente avec l’âge.

A 50 ans 1 femme sur 56

A 75 ans une femme sur 13

Dans la vie 1 femme sur 8

Carence en œstrogène = baisse cancer sein

Ménopause précoce= baisse cancer sein

Allaitement long= baisse cancer sein

Ménopause ne protège pas  du cancer du sein

Poids : âge fait grossir : 450g/an en France prend 12Kg entre 20 et 65 ans ; en Allemagne 18 kg

Avec ou sans ménopause prend même poids

Avec âge et ménopause, baisse masse musculaire= baisse métabolisme= augmentation masse grasse= augmentation insuline= augmentation cancer sein

Activité physique = baisse 30 % cancer sein

D ELIA

THS réévalaution annuelle et arriver à dose minimale efficace puis garder autant qu’on veut

Notion fenêtre intervention : ne pas commencer à traiter plusieurs années après ménopause

Risque AVC selon voie administration : si par oral augmentation si par voie cutané baisse du risque d’AVC

Cancer sein : hormone bio identique

Œstrogène plus progestérone micronisée : OK ou avec Dydrogestone

Risque thromboembolique : 0 avec voie cutané / oui avec voie orale

Avenir ? anti aromatase

Bazedoxifène + oestrogènes conjugués

En 2002 2 millions de femmes sous THS en France

En 2011 800 000 femmes : dommage

 

G ANDRE

Oestrogènes indispensables pour fonctionnement cérébrale

Sait depuis 1997 qu’il existe bp de récepteurs ER béta dans le cerveau surtout nv limbique : cognition, mémoire

Oestrogènes : augmente débit sanguin, antidépresseur, stimule l’actetyl choline (mémoire), régule la plasticité synaptique, anti inflammatoire, anti oxydant ; diminue l’apoE, diminue les dépôts amyloides

Plus de femmes alzheimer que hommes : explication par carence en œstrogène

Vaisseaux occupent 1/3 volume cérébral : oestrogènes bon pour les vx cérébraux.

Ménopause précoce= risque accru AVC

Ménopause tardive = risque diminué AVC

Ovariectomie précoce : 68% augmentation Parkinson, augmentation alzheimer. Si THS lors ovariectomie précoce, baisse risque de démence âge avancé

THS tôt : baisse risque 40 à 50% alzheimer

Imagerie : THS baisse résorption naturelle lié à l’âge de la substance grise cerveau. Normalement on perd 1%/an

A 70 ans avec 20 ans de THS : moins d’augmentation du volume ventriculaire , moins résorption substance blanche et grise

Si sd dépressif pas anti dépresseur ;mais d’abord THS

Pr Humbert

Vieillissement cutané différent entre homme et femme

Le Métrosexuel : homme hétéro, prend soin peau et corps

Peau femme se déshydrate plus que homme, plus sébum chez homme, microcirculation plus importante chez homme

 

PEAU

Pr Kutmann allemand  POLLUTION ET VIEILLISSEMENT CUTANE

Focus sur l’ADN mitochondrial qui est sensible à la pollution. Cet ADN perd des bouts de structure avec les années. les mutations de l’ADN vont jouer sur le vieillissement

In vitro les UV augmentent les mutations de l’ADN mt ; idem chez l’homme in vivo

UV= mutation ADN mt= dégradation collagène= rides

Existe microparticule dans l’air : études montrent vieillissement (plus rides, baisse élasticité et augmentation des taches pigmentaires) de la peau quand exposition à ces microparticules

JL VIGNERON PEELINGS

Pas altération des fillers si peelings en surface ; même les peelings augmentent la durée de vie des ac hyaluronique

Peut être effectué dans la même séance

Phénol : 8j de masque. Esthétique radicale. En même temps exérèse des petites tumeurs bénignes.

Antalgique oraux et locaux ; le phénol est volumateur ; les joues sont pulpeuses, comme pommettes ; effet net dans les 3 à 5 mois.

Augmentation du derme de 33% avec phénol et TCA fort

Réorganisation du derme, augmentation des glycosaminoglycans

Faire peeling sur mesure

Phénol plus efficace que laser sur code barre (lèvre sup)

LED : indications : vergetures, acné, photorajeunissement, cheveux

Peau bien propre avant LED

CI : lupus

Acné : vitamine C puis Jaune et rouge

Cicatrices : 5 séances J+R et vitamine C

Post phénol : réduit de 30% temps de l’érythème

PDT ; diminue les pores, le sébum

Douleur si ALA 20% nouveau photoactif : chlorophyline et photoboost°

 

A GRANDVINCENT

Mesothérapie et fillers possibles dans la même session

Méso : vitamines, zinc, procaine, silicium, AH

Protocole : méso «  séances à 15j d’intervalle, puis 1 / 3 mois

C GAUCHER

Laser CO2 fractionné va chauffer par colonne la peau en vaporisant une partie. Peau réagit comme blessure= augmentation élastine et collagène. Réorganisation derme et épaississement

Laser +RF +LED très bon cocktail et dans cet ordre chronologique

P BUI

Volumétrie faciale avec microcanules et/ou aiguilles

Sourcils : injecter dans la tête et tout le long : avec microcanules pas douloureux. Donne relief aux sourcils et remonte queue sourcil. Remplir aussi juste au dessus sourcil : creusement avec âge.

Paupières sup : pleines et courtes (âge creuses et hautes)

Paupières inf : canthus interne et externe. Arrondir car creux=vieillissement

Temporale : canules en bolus ou nappage

 

MT BOUSQUET

35 patientes : 2 veulent reprendre aiguille

17 veulent bien garder canules mais inconfort majoré mais meilleur résultat

16 veulent garder à tout prix la canule

P MICHEELS

Blenching technic quand injecte très superficiel : histo à 1 an ; reste produit. Donc reste plus longtemps

A LE PILOUER PROST

Prise en charge globale : H/F, âge, atcdts, éviction sociale possible, risque accepté/bénéfice souhaité/

Eduquer les patients en esthétique.

Combinaison de techniques plus efficaces, plus naturels, plus durables. Etude de Carruthers en 2008, le TB plus long si injection AH.

 

R BOUSQUET ROUAUD

Radiofréquences : amélioration des rides à 3 mois. Histo : densification derme, augmentation collagène 1 et 3, augmentation grenz zone, nouvelle fibrose élastique

« vieillir c’est un squelette en taille 38 sur une peau en 42 »

D SALOMON

PDT avec metvixia (photoactivant). A son avis bien pour les patho (kératoses multiples etc..) pas encore pour esthétique car trop effets secondaires mais avenir dans cette voie car il faut travailler sur les molécules pour avoir effet sans trop éviction sociale et douleur. Actuellement il a 30% patients ne veulent plus jamais ça ! (travaille  en CHU a Genève sur pathologies)

B PUSEL

Tatoo : risque allergie.  Surtout rouge, marron et brun

Prurit possible dès les 48H jusqu’à 15 ans après, avec eczéma, lichen etc…

Pas de laser QS car va diffuser l’encre et augmenter la zone d’allergie

Faire du laser CO2 fractionné et corticoides plus extrusion

Le diluant des tatoueurs ou esthéticiennes est à base de javel

Photovieillissement

Laser Co 2 fractionné plus radiofréquence : suites opératoires 3,8 jours, belle amélioration. Pas complication. Adaptés aux phototypes foncés

 

ATTIGNAC

Détresse de l’impuissance masculine

La pilule bleue est une vraie révolution.  En consultation, on peut toujours restaurer une érection.

Chercher le contexte de l’impuissance: poids, diabète, cholestérol, tabac, alcool etc …

Echodoppler plus ou moins injection intracaverneuse

Cavernographie ; recherche de mdie de la Peyronnie

Suivit du TT donc consultation multiples

Cholestérol et diabète donnent pb impuissance

Testostérone libre basse : si TT par testo redonne érection  bilan bio 2X/an et toucher rectal 1 à 2x/an

Injection intracaverneuse : cher souvent , bp patients récalcitrants

Pipette de Muse ??? intra-urétrale  PgE1

TT par vaccum

dysfonction érectile après cancer de la prostate :  trop de chir à son avis. Particulier à la France. Ne pas attendre post chir pour traiter l’impuissance

G BALDESCHI

Cellules souches issus de FIV pluripotentes que l’on oriente vers une mutation en kératinocytes par de supports enrichis en vitamine C et BMP4 sur couches de fibroblastes

Reserve illimitée de peau humaine ! arrive à fabriquer des mélanocytes.

B HERBAGE

Les acides hyaluroniques

La calibration des fragments de gel d’acide hyaluronique : adaptation au site receveur mais aussi à la seringue et à la déformation lors passage dans l’aiguille.

Fragments homogènes : calibration homogène seuls Restylane et Emervel sur le marché. Tout le reste est inhomogène.

La calibration donne l’injectabilité et la performance du produit ; plus ou moins de soulèvement du tissu.

De La réticulation va dépendre la durée du produit mais peut pas trop réticulé sinon risque d’allergie  ou d’inflammation à la BDDE. La réticulation donne aussi le degré de résistance à la déformation.

La concentration moyenne intéressante d’après les études : 20 mg/ml, si plus concentré la solidité du perçu est forte donc désagréable. Etudes 24 mg :ml ne dure pas plus longtemps que 20 mg/ml.

La durabilité est un bon équilibre entre concentration, réticulation et calibration. (Perso maintenant les produits durent presque un an voire plus).

Impact de la présence de lidocaine : études : même rhéologie, même force d’extrusion de l’aiguille.

Personnaliser la profondeur, la fluidité avec le jeu des calibrations et de la réticulation

 

H CARTIER

Les mains : traitement des taches pigmentaires.

Peau très fine parfois, avec kératoses, lentigos, héliodermie….

Pauvre en annexes pilosébaccées donc pb de cicatrisation mais grande vascularisation donc positif sur la cicatrisation.

Lentigos : laser Alexandrite, QS, TCA (Gold standard des peelings pour les mains) , laser C02 fractionné.

TCA sur toute la main à 15/20% puis pointe à 40/50% sur lentigos. Si irrégularités du relief : kératoses, microdermabrasion puis TCA
Co2 fractionné : intéressant. Eryhtème provoque inflammation provoque néocollagènose provoque épaississement du derme provoque rétraction cutanée. Seul bon tt si dyskératoses.

Alexandrite : excellent pour lentigos

Discussion sur étude de Razny JEADV, bien  2011. Complications des fillers, souvent association non résorbable avec résorbable ; taux proches de 3%

Rester fidèle à gamme d’AH. Petits labo souvent pas AH bien établit

Les gros volumes injectés sont safe jusqu’à plus 8 ml ; même donne une belle peau car bio stimulation

M Boksenbaum M taieb

Remplissage des mains.

Acide hyaluronique : 1 séance/an  (C de Goursac a fait étude en 2010 pour Allergan  avec excellents résultats et longue durée)

Volume (1seringue par jour)  à dose pas trop faible, avec canules, bien répartir, plus associée avec acide hyaluronique  superficiel , fluide, de méso plus hydratant

Peut associer RF et TT des kératoses

N GAUTHIER

Hyaluronidase : merveilleux traitement des sur corrections, des migrations, occlusions vasculaire, des rares réactions allergiques aux AH etc…

Faire un test préalable car origine animale et pas humaine (cette dernière sortira dans qqes années), attendre 20 mn.

(CG : a eu des nodules sur tests allergiques donc à faire systématiquement et attendre 15J voire 1 mois et surtout pas 20 mn)

0.1cc AH correspond à 5 à 10 UI de hyaluronidase

Granulome inflammatoire (dermalive) : corticostéroides= photocoagulation  Corticostéroides in situ  à forte dose au départ «  séances puis faibles doses après : plus efficace que faible dose au long cours

Cassuto : Laser CO2 fractionné et extrusion

Quinnolone+ macrolide : peu efficace

 

LED

L BENICHOU

LED spectre du rouge à l’infra rouge

La cytochrome C oxydase est l’enzyme clé de la chaine respiratoire. La lumière stimule directement la cytochrome oxydase et active ainsi la production d’ATP

Effet réparateur de la lumière des cellules en souffrance (hypoxie et inflammation).

Le radical NO est synthétisé dans les situations de stress et bloque l’activité de la cytochrome C oxydase ; il y a ainsi production de radicaux libres.

La lumière vient déloger le radical NO bloqueur.

Tiina Karu souligne l’effet préventif de la lumière rouge et des IR sur l’effet délétère des UV sur la peau et la rétine.

Depuis 2010 de très nombreuses études sur les LED (séquelles de trauma craniens, IDM, états dépressifs lourds, trauma musculiaires …)

Importance de l’irradiance exprimé en watts/cm² et d’où découle la fluence en J/cm²

S BOISNIC  LED

PDT avec ALA 2% ; ou Rétinol +LED, ou Silicium + LED, Vitamine C + LED ou Polyphénol+LED

Etude réjuvénation 10 Sujets, 10 séances, (20J/cm²)

Amélioration de la tonicité amélioration du teint, grande satisfaction même si les rides sont peu modifiées.

Sur peau humaine en survie (in vitro)  8 séances LED 630 nm, 70 mJ/sec/cm²

Augmentation 40% de la synthèse de collagène, augmentation de 20% de la quantité de collagène.

Les lentigos actiniques :

Nombre de mélanocytes diminue avec l’âge après 30 ans et diminue de 10%/10 ans

Spectre bleue ou vert : supprime synthèse de mélanine par les mélanocytes. Pas de risque sur les naevus.

10 séances de LEd sur peau en survie : diminution des cellules pigmentées dans la basale.

Peau en Survie avec vergetures : repigmentation de la vergeture après dermabrasion + 8 séances de LED (violet, jaune, bleu et vert). 84J/cm² pdt 14 mn  Orange et violet le plus efficace sur la repigmentation des vergetures

LED : aucune toxicité, pas de pb de durée. Fait des séances de 20 mn facilement

 

F MICHEL LED

La distance panneaux/peau est très importante. Il faut que cela soit très proche

Les paramètres de la durée et de la fréquence sont mal définis selon toutes les études

Grande efficacité sur le photovieillissement

 

M PELLETIER  LED

Grande efficacité sur la cicatrisation des radiomucites

830 nm : dégradation des mastocytes dans les 48h puis libération des facteurs de croissance et enfin amélioration de la cicatrisation

Le jaune et le rouge agissent sur la cytochrome oxydase

Pr Dubertret avait communiqué sur les LED et la réjuvénation de la peau

Les fibroblastes ont un pic d’absorption sur le Rouge, le jaune et le bleu

L’acné : bleu on stérilise les protoporhyrines, Jaune et rouge on répare la peau et anti inflammatoire ;

Augmente l’ATP des cellules, augmente les mitoses, action sur les mastocytes,

Forte action antalgiques par blocage des fibres C dans la neurotransmission

Herpes et Zona : LED très antalgiques

Pb : quels paramètres ?

 

Traitement : Hypomélanoses en goutte :  cO2 fractionné puis LED plusieurs séances

 

C DE GOURSAC «  POUR UNE BELLE PEAU FERME CARBOXYHERAPIE ET RADIOFREQUENCE »

 

La qualité de la peau devient une demande majeure de nos patientes, les rides ne sont plus autant stigmatisées et surtout les comblements ont depuis longtemps pu les  atténuer.

Dorénavant, les orientations  vont vers l’obtention d’une peau saine  (disparition de la couperose  et  des troubles pigmentaires) mais aussi dans la composante saine, la fermeté de la peau est essentielle,  avoir une peau ferme qui ne se froisse pas à chaque mouvement du visage.

Les techniques de réjuvénation se succèdent en esthétique, certaines semblent plus prometteuses que d’autres dont les Radiofréquences (RF) et la Carboxythérapie ;  l’association de plusieurs techniques  couplées au sein de la même séance sont de plus en plus prégnantes dans notre pratique car elles sont très nettement plus efficaces lors de traitements concomitant plutôt que séquentiel s

La carboxythérapie va créer une néo-angiogénèse via l’hyperoxygénation du derme  (effet Bohr) et une néo-collagénose via la stimulation fibroblastique. Comme cette technique est un peu douloureuse, nous nous cantonnons  pour le visage à des zones restreintes en surface : juguales et ovale du visage dans un effet de rajeunissement.

La radiofréquence (RF)  est une onde électromagnétique, celle-ci subit  des changements de polarité extrêmement rapides et  va  ainsi engendrer un mouvement des molécules qui,  par friction et collision, vont transformer l’énergie consommée en chaleur. La RF permet donc de chauffer les faces profondes du derme et de l’hypoderme sans pour autant chauffer la superficie avec les risques de brûlures de l’épiderme entre autre. Cette chaleur aura deux modes d’action, un premier immédiat avec une rétraction du collagène et un autre différé avec une stimulation des fibroblastes.

L’avantage de l’association de ces deux méthodes consiste , outre l’efficacité, en la diminution du nombre des séances : 5 à 6 séances suffisent largement pour un ovale du visage ou un cou.

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>