Un point sur les vergetures

img_title-big

Les vergetures touchent toutes les classes d’âge. Cependant, nous observons ce phénomène chez la population jeune, souvent au moment de la puberté. Il reste prédominant lors d’une première grossesse chez plus de 50% des femmes, dès le sixième mois.

Qu’est-ce qu’une vergeture ?

Les vergetures sont définies comme des ruptures dermiques semblables à des stries. Elles sont la représentation d’un dysfonctionnement des fibroblastes. Ce sont les cellules du derme capable de régénérer le collagène et l’élastine. De ce fait, il n’y a pas que la prise de poids ou une grossesse qui peuvent provoquer des vergetures. Certains médicaments (par exemples les corticoïdes) et des périodes de perturbations hormonales peuvent provoquer tout autant ces ruptures sur la peau. Malheureusement, les vergetures pourront diminuer et s’estomper avec le temps mais ne pourront jamais disparaître complètement.

Leur évolution dans le temps est décrite suivant deux stades :

-       Stade I : correspond au stade inflammatoire de la vergeture décrite comme rouge, rosée voire violette lors des 12 à 24 premiers mois de formation ;

-       Stade II : la vergeture est ancienne, elle est devenue une cicatrice atrophique blanche.

Quelques traitements proposés:

Les traitements actuels s’appuient à stimuler les fibroblastes pour diminuer l’aspect de fracture dermique. Contrairement aux idées reçues, il n’existe pas de bon traitement préventif à ce jour. Seules les vergetures en stade inflammatoire, lorsqu’elles sont rouges ou violettes sont guérissable avec un traitement médicale de vitamine A acide. Ce traitement n’est efficace que lors de formation du tissu cicatricielle. Une fois la vergeture blanche, ce traitement est inefficace. Néanmoins, ce traitement est déconseillé aux femmes enceintes. Le peeling et le laser CO2 fractionné qui sont des traitements de surface, offrent de bons résultats pour les vergetures cicatrisées (de stade 2). Néanmoins, d’autres soins peuvent également s’appliquer tel  la carboxythérapie associée aux radiofréquences qui vont agir en profondeur.

- Les peelings pour les vergetures

Les différents types de peelings (superficiels à profonds) montrent de bons résultats puisqu’ils atteignent la vergeture en profondeur. Ces derniers sont remarquables dans le cas de vergetures situées sur les seins chez les jeunes femmes. Les suites du traitement par peeling varient en fonction de leur type. Plus il sera fort, plus les risques de rougeurs, de formation de croutes ainsi que la peau qui pèle seront important. La cicatrisation se réalise au cours des 3 premières semaines après le traitement.

- Le laser CO2 fractionné pour les vergetures

Le laser C02 fractionné est un laser balayant la surface de la zone à traiter. Il est modulable sur la profondeur et la densité des pixels d’ablation. Il a comme effet la stimulation dermique par création de micro-puits dans la peau en préservant de la peau saine avoisinante. C’est cette peau saine qui va favoriser la cicatrisation complète par reformation de collagène perdu dans les stries des vergetures. Cette technique n’est pas sans douleur modérée. Nous conseillons l’application de crème anesthésiante Emla sous occlusion 1h30 avant la séance.

Il est important de savoir que ces techniques ne permettent pas de faire disparaître complètement les vergetures mais permettent de les affiner et de les rendre moins visibles. Une réduction de la fracture est ressentie au toucher et les effets sont visibles dès la seconde séance.

Cependant, il est intéressant de vous questionner sur les causes primaires de l’apparition des vergetures. Il est important de consulter votre médecin esthétique pour en déterminer les facteurs de risques et réduire ainsi le risque d’une récidive.

Sources : Journal de Médecine Esthétique et de Chirurgie  Dermatologique Mars 2014

 

Objectif des peelings dépigmentants

-Faire disparaitre des lésions par le peeling : soit le glycolique pour l’héliodermie de stade 1 soit le TCA pour l’héliodermie de stade 2-3, soit phénol pour l’héliodermie de stade 4.

-Stimuler les mécanismes de régénération des couches profondes de la peau : stimulation de l’activité cellulaire des différentes couches de la peau : le derme et l’épiderme.

Comment faire pénétrer ces actifs dépigmentants :

Les différents peelings superficiels :

- L’acide glycolique descend jusqu’au derme et le stimule il permet ainsi la pénétration d’autre actifs comme par exemple acide kojique ou phytique.

- L’acide lactique est un agent éclaircissant, il exfolie doucement et a des propriétés kéraolytique.il permet aussi la pénétration d’autre actifs.

- L’acide salicylique qui est un agent kératolytique

- L’acide azélaique diminue la synthèse de la mélanine et l’acide rétinoique diminue sa fabrication.

La vitamine A rétinol est un excellent antioxydant.

Protocole de soins : appliquer prépeel une ou deux minutes puis appliquer mélange acide glycolique+ kojique+phytique à faible concentration pendant deux minutes puis neutraliser sur l’ensemble du visage puis rincer et sécher.

Les peelings moyens : TCA

Protocole de soins : appliquer acide glycolique à faible concentration pendant deux minutes puis après avoir rincé et séché appliquer TCA puis une crème (composé de vit E et C, d’acide lactique, d’acide salicylique et citrique) permettant de poursuivre l’action du produit. Attendre 2 heures avant de rincer l’excédant. Trois séances à quinze jours d’écart.

A savoir :

-le TCA ne se neutralise pas

-la coagulation se fait par les protéines de la peau

-la desquamation plus ou moins importante en fonction des concentrations peut nécessiter une éviction sociale pendant quatre à huit jours

-une hyperpigmentation post inflammatoire est possible. Plus le phénotype est foncé, plus le risque est grand.