Traitement des rides « code barre » autour de la bouche et hydratation des lèvres

Ces rides sont situées autour de la bouche surtout au dessus de la lèvre supérieure et en dessous du nez. Elles forment des sillons et ridules à l’horizontale d’où le nom de « code barre ». Ces rides apparaissent avec l’âge surtout si on manque de protéger cette zone du soleil car sur cette zone la peau est fine et fragile.

Suivant les patients, les rides peuvent se présenter de façon assez différente. S’il s’agit de rides assez marquées, on préfèrera un comblement par injections d’acide hyaluronique.

Le traitement par injection se fait à l’aiguille ou à la canule pour combler chaque ride visible. On utilise de l’acide hyaluronique pas trop fluide pour obtenir le comblement recherché .

Le résultat est parfaitement naturel et dure de 6 mois à 1 an environ.

Capture d’écran 2021-10-22 à 15.40.40

Participation au 41ème Congrès national de médecine esthétique et de chirurgie dermatologique

En tant que Membre du comité scientifique de ce congrès, j’ai été ravie d’y participer à plusieurs reprises :

- Vendredi 3/09 à 10h – Atelier sur les fils tenseurs : indications et résultats au niveau des zones corporelles

- Vendredi 3/09 à 11h15 – Atelier sur l’épilation électrique

- Samedi 4/09 à 9h – Chairwoman sur la table ronde des fils sur le corps et présentation des mini-fils pour les genoux  et 16h30 – Conférence sur l’optimisation et actualisation des pratiques en médecine et dermatologie esthétique notamment sur les soins corporels

     Capture dcran 2021-09-12  08.42.20      Capture dcran 2021-10-22  10.37.24

IMG-20210904-WA0008

IMG-20210904-WA0002

IMG-20210904-WA0007

Capture dcran 2021-09-12  08.54.48

Live Instagram – Comment redessiner son sourire? Comment embellir ou rajeunir l’esthétique de son sourire?

Le 2ème Live sur Instagram du mois de novembre avait comme thème  le Sourire.

Le sourire est l’expression d’une émotion agréable. Il cause néanmoins l’apparition de rides.

Initialement présentes en dynamique, lors des sourires forcés, ces rides creusent la peau et deviennent permanentes.

En médecine esthétique il existe des techniques pour atténuer ou éliminer, selon les cas, les rides du sourire.

La cause principale de leur apparition est bien évidemment le sourire. Plusieurs muscles participent à la réalisation de ce mouvement, parmi eux les muscles zygomatiques  qui sont responsables de la griffose faciale.

- La génétique a un rôle importante, certaines personnes sollicitent davantage, par prédisposition génétique, les muscles zygomatiques.
- L’épaisseur et la résistance de la peau conditionnent la vitesse d’apparition de ces rides. Elles sont plus fréquentes chez les femmes, qui ont la peau plus fine, et chez les personnes chez qui on retrouve beaucoup de facteurs extrinsèques de vieillissement de la peau : tabac, manque d’hydratation, exposition solaire, mauvaise hygiène de vie.

En parallèle du dentiste, le médecin esthétique peut également agir sur la longévité de notre joli sourire . Le Dr Catherine de Goursac vous dit TOUT sur le sourire dans le LIVE.

Pour voir ou revoir le LIVE , cliquez ici > Lien

IMG_20201205_090430

 

Live Instagram – Notre corps pendant le confinement : Attention aux dérives! Comment pouvons-nous rattraper les dégâts ? »

 

IMG_20201205_090332

Un Live sur instagram avec Nicole Tonnelle a été organisé le 14 novembre sur le thème : « Notre corps pendant le confinement : Attention aux dérives ! Comment pouvons-nous rattraper les dégâts ? »

Les causes de prise de poids peuvent être multiples et variées (une alimentation trop riche, le stress, la dépression, l’anxiété, la sedentarité …) Malgré les régimes et le sport, on n’arrive pas toujours à se débarrasser des kilos superflus, de capitons disgracieux et de la cellulite. Surtout en période de confinement ou nous sommes confinés à domicile et avons à disposition plus de tentations.

Lors de ce direct , le Dr Catherine de Goursac a passé en revue  les différentes machines  d’amincissement et les techniques possibles pour venir à bout de ces bourrelets disgracieux.

Pour voir ou revoir le LIVE , cliquez ici > Lien

Besoin de faire disparaître définitivement des rondeurs localisées ? Optez pour la Cryolipolyse

cryo

La machine s’adresse plus particulièrement aux personnes sans excès de poids qui se plaignent de rondeurs localisées ne cédant pas aux régimes comme les « poignées d’amour » ou les bourrelets disgracieux de l’abdomen, les plis du dos, la « culotte de cheval », l’intérieur des cuisses et des bras, les fesses ou le cou, à condition que ces plis ou ces rondeurs sont essentiellement composés de cellules graisseuses. La cryolipolyse saura les en débarrasser de façon définitive.

En effet, cette technique est basée sur un principe physique connu depuis plus d’un siècle. Les cellules graisseuses sont plus sensibles que les autres cellules à l’exposition prolongée au froid. En aspirant sous vide le pli adipeux et en le refroidissant à une température comprise entre 3 et 4C°, la machine permet de détruire les adipocytes sans léser les tissus adjacents. Les cellules mortes et les graisses qu’elles contenaient sont ensuite évacuées par les voies naturelles, sans augmentation des lipides sanguins.

Les machines de dernière génération permettent de chauffer la zone au préalable vers 40°C avant de refroidir à -5°C la zone et donc le cœur de la graisse tombe à + 3°C.

Cette nouvelle façon de traiter permet d’augmenter l’efficacité de 20%.

On obtient, grâce à la cryolipolyse, 20 à 45% de masse graisseuse en moins. Les résultats sont visibles au bout de 5 à 7 semaines et ils sont optimums et définitifs à 3 mois. Selon l’épaisseur de pli graisseux, on peut vous proposer d’emblée 2 (ou 3 séances) à 3 semaines d’intervalle.

Défroissage « du visage sur aspect fripé »

 

intro-rides

A mesure que le temps passe, les rides font leur apparition. Les rides superficielles sont accentuées par certain facteurs extrinsèques comme le soleil, la pollution ou le tabac et deviennent très visibles, en forme d’accordéon, au niveau de l’extérieur de l’œil et de la joue . Ces rides disgracieuses s’intensifient quand nous sourions et avec le temps mais il est possible de retarder leur progression et de les atténuer. On parle de « défroissage ». Un protocole associant plusieurs techniques s’est révélé efficace. On utilise dans un premier temps, le microneedling, puis un peeling et de la radiofréquence.

 

 1. Le Microneedling / Mésothérapie

Le microneedling permet de stimuler chaque couche de la peau en créant des microperforations sur différentes profondeure de la peau avec des aiguilles de tailles différentes. On y associe le mésolift, cette technique de mésothérapie vise à stimuler le derme grâce à une solution nutritive contenant de l’acide hyaluronique, des vitamines, des micronutriments, des acides aminés etc…. Cette solution pénètre dans chaque couche de l’épiderme et du derme grâce à l’ouverture de canaux de différentes profondeur (jusqu’à 2 mm) par l’utilisation d’un stylo électrique de microneedling.

 

 2. Le peeling

Nous pouvons associer le microneedling à  un peeling très léger pour renforcer ses effets. La peau va desquamer dans les trois à cinq jours suivant la séance et il faudra la protéger du soleil durant un mois.

 

 3. La radiofréquence

Le troisième soin est indiqué pour le relâchement cutané du visage. Les ondes de radiofréquence pénètrent en profondeur dans le derme et stimulent les fibroblastes, cellules responsables de la synthèse de collagène. La synergie est optimum avec le microneedling.

 

4.  Préparation

Le soin ne nécessite pas de préparation particulière, mais une crème anesthésiante peut être appliquée une heure avant.

 

5. Les suites

Le patient présente un érythème pendant quelques heures, doit se protéger du soleil et appliquer une crème cicatrisante pendant une semaine. Le soin est à répéter 4 à 5 fois avec un intervalle de 15 jours minimum.

 

 

 

L’hygiène alimentaire au cœur de la prévention anti-âge

Chicken Salad

De nombreux articles récents confortent le fait que notre intestin est un brillant deuxième cerveau bien plus complexe qu’on ne le pensait jusqu’alors. Mais comment utiliser à sa juste valeur la globalité de notre appareil digestif ? Comprendre tout le potentiel de prévention envers notre premier cerveau et ses processus cognitifs en adoptant une nutrition boostée. Nous verrons ensemble quelques recommandations pouvant se montrer protecteur dans l’apparition des troubles cognitifs liés au vieillissement et prévenir l’installation de troubles cognitifs plus importants en dehors d’un vieillissement « en santé ».

Il est noté que l’installation de troubles liés à une démence s’installe en une vingtaine à trentaine d’années sans laisser percevoir un début des processus neurodégénératifs. Ainsi, la prévention aura pour but de ralentir le déclin cognitif, et prévenir l’apparition de démence ayant un taux d’apparition beaucoup élevé chez les personnes présentant des troubles cognitifs léger.

L’alimentation : la stratégie au long terme dans la prévention neurodégénérative

Des nutriments ont révélé leur importance dans le bon fonctionnement cérébral. Ainsi, un apport augmenté en vitamine E, en acide docosahexaénoïque (DHA) et en folates (vitamines B9) est bénéfique pour l’ensemble du cerveau et du corps. La vitamine E se trouve dans de nombreux fruits à coque telles que les amandes, les noisettes, ou bien dans les huiles végétales (huile de germes de blé, huile de tournesol…), ainsi que dans les avocats et les asperges. La DHA est un acide gras essentiel pour le cerveau. Il est constitue une très grande partie du cortex cérébral et n’est malheureusement pas produit en assez bonne quantité sans apport externe nutritionnel. La consommation de poisson est essentielle en ce sens et la présence de DHA se retrouve surtout dans des poissons gras tels que le saumon, le hareng, les sardines, les huitres par exemple. La DHA est optimale dans sa forme native, c’est-à-dire issue des aliments et non dans les compléments alimentaire. Les vitamines B9, aussi appelés acide folique sont principalement apporté dans l’organisme grâce à l’alimentation. Ils permettent de protégé les personnes d’un risque de dépression, d’avoir un effet protecteur des maladies cardio-vasculaire ainsi que prévenir le risque de maladie d’Alzheimer (en diminuant le taux d’homocystéine circulant dans le sang) en favorisant une prise au long cours. Les folates se retrouvent principalement dans les haricots blancs, germes de blé, épinards, lentilles petits pois, asperges par exemple.

Enfin l’apport des caroténoïdes (présents dans les carottes, les courges, la chaire du saumon, les tomates, le pamplemousse…), les acides gras mono-insaturés (présents dans l’huile de colza, maïs et d’olive…) et de la vitamine D (majoritairement synthétisée dans l’organisme par l’exposition solaire, et par l’apport alimentaire tel que les huiles de foies de morue, le thon et le beurre) sont aussi un facteur protecteur du déclin cognitif.

Enfin, d’autres apports permettent de protéger plus largement le système nerveux central et périphérique (encéphales, la moelle épinière, nerfs et ganglions) tels que les antioxydants (vitamine C, vitamine E et tocophérols (autre type vitamine E), les tanins (thé, café, cacao…), et les béta-carotènes…), la vitamine B12 (présents dans les viandes, poissons, produits laitiers…). Le principe est donc de protéger le cerveau tout en conservant les nerfs et gaines de connexion (gaines de myéline et synapses neuronales) dans le reste du corps en les protégeant des dégradations neurofibrillaires.

En conclusion ; l’apport complémentaire grâce à l’alimentation de certaines substances semblent devenue essentielle dans notre mode de vie actuel pour tenter de préserver au maximum nos fonctions cognitives. Cependant, il est important de comprendre que ces habitudes nutritives doivent être adoptées très tôt dans la vie pour prévenir des années après de troubles cognitifs. De plus, il est fortement recommandé de prendre conseil auprès de votre médecin anti-âge qui ciblera par un bilan sanguin approfondi, les carences dont vous souffrez et vous proposera des suppléments ou un rééquilibrage alimentaire adapté à votre situation. Un surdosage en vitamine E ou vitamine B12 peut être délétère pour la santé tout comme une carence prononcée.

Tour d’horizon sur les traitements d’amincissement chez l’homme

Les techniques pour remodeler la silhouette

amincissement-1

Les hommes ont tendance avec l’âge et une habitude alimentaire trop riche à stocker les glucides dans des zones précises de la partie médiane du corps. Même un bon métabolisme de base ne parvient plus à vaincre l’apparition de petits bourrelets graisseux localisés comme le sont les poignées d’amour et l’abdomen. Cependant pour cette dernière localisation, il faut faire la distinction entre la graisse abdominale sous cutanée et donc traitable et la graisse abdominale intra-viscérale et celle-ci n’est traitable qu’avec un régime et du sport.

Un protocole d’amincissement complet comprend le traitement médical esthétique de la zone à traiter ainsi qu’une prise en charge globale comprenant l’hygiène alimentaire et l’exercice physique afin de raffermir la peau. La médecine esthétique pourra ainsi apporter de réelle solution afin de remodeler durablement la silhouette des hommes quand le sport et les régimes alimentaires ne suffisent plus.

 

Quels traitements sont proposés aux hommes en médecine esthétique ?

Les ressources en médecine esthétique s’étoffent de plus en plus et propose une large gamme de technique médicale s’adaptant à de nombreuse zone du corps. En fonction des zones à traiter plusieurs possibilités s’offre à vous. De plus, la médecine anti-âge et un bilan hormonal sanguin peuvent expliquer une prise de poids soudaine chez les hommes de plus de 45 ans. En effet, une baisse de production de la testostérone peut impacter la silhouette.

La radiofréquence

C’est par la chaleur que la radiofréquence active les cellules responsables du raffermissement dermique. La technique de la radiofréquence permet de chauffer le derme à une forte intensité et en profondeur sans léser et brûler l’épiderme. La peau se raffermit progressivement après une cure de 6 séances. La stimulation par la chaleur des ondes radio favorise la régénération du collagène et augmente le métabolisme de base sur la zone traitée. Ainsi, localement les cellules sont plus actives et sont d’avantage consommatrice de glucides. Quant à certaines cellules graisseuses, si elles sont déjà affaibli par un régime, elles peuvent être vidées voire détruites. De plus, la radiofréquence a la propriété de drainer les tissus engorgés et d’avoir une action bénéfique sur les cellulites mixtes et aqueuses. Enfin, l’effet de la chaleur produite par les ondes radio est décuplé, lorsque la séance de radiofréquence est associée à une technique mécanique de vacuum. Ce principe aide à détruire les adipocytes et mieux éliminer du métabolisme les cellules graisseuses affectées. Nous préférerons user de cette technique médicale sur un pli graisseux légèrement induré et fibreux, souvent après une liposuccion par exemple. Elle permettra de retrouver une peau lisse et ferme, tout en réduisant le volume.

amincissement-2

La cryolipolyse

Cette technique médicale s’adresse à des zones localisées d’amas graisseux comme les poignées d’amour ou la gynécomastie. La cryolipolyse est sans danger. Des cryodes refroidissent la peau vers des températures de – 3 à – 5°C pour abaisser la température en profondeur jusqu’à +5°C des bourrelets graisseux de manière quasi indolore. Le ressenti est seulement celui du vacuum donc comme un suçon. Elle s’adapte d’autant plus que le pli est souple et peu fibreux comme la barrière abdominale ou les poignées d’amour. Chez l’homme, ce sont des zones très fréquemment traitées par la cryolipolyse car souvent résistantes à la perte de poids et l’exercice. En fonction de la mesure retenue par l’adipomètre qui est la mesure du pli adipeux, deux à trois séances seront probablement effectuées à trois semaines d’intervalle pour permettre la lyse graisseuse suffisante pour une perte de volume. L’élimination des cellules détruites par la cryolipolyse s’effectue dans les mois qui suivent chaque séance. Il faut alors attendre au moins trois mois pour observer les premiers résultats, jusqu’à 6 mois pour un résultat optimum et durable.

Les ultrasons focalisés

Les ultrasons focalisés reprennent la technologie de l’High Intensity Focused Ultrasound, qui est globalement une nouvelle technique d’amincissement car les performances ont été profondément augmentées. En ciblant chaque profondeur des couches successives de la peau et atteignant les cellules adipeuses avec des profondeurs spécifiques de 13 mm, 7 mm, 4.5 mm, 3 mm et 1. 5 mm, une grande superficie du corps peut ainsi être traitée. En induisant une micro-coagulation très focalisée, la peau se rétracte considérablement, la graisse est en partie détruite et induit un amincissement de la zone traitée dès une heure à une heure et demi de traitement. Les zones préférentiellement traitées sont les poignées d’amour, l’abdomen, d’autant plus s’il existe un relâchement cutané associé après une perte de poids conséquente. Durant la séance, des picotements sont ressentis et la peau peut être légèrement rosée à la fin du traitement. Cela s’estompe généralement dans la journée qui suit. Les résultats s’installent rapidement et sont optimaux après deux à 6 mois. La radiofréquence, technique vue précédemment est très intéressante à associer sur certaine zone avec un pli adipeux plus important. En effet, les ultrasons ayant immédiatement fragilisés les cellules graisseuses facilite le passage des ondes radios afin de faciliter leur liquéfaction et leur évacuation de l’organisme.

docteur-de-goursac-165x250

Le docteur Catherine de Goursac est une pionnière de la médecine esthétique qu’elle pratique dans son cabinet parisien.

Auteure de nombreuses publications scientifiques en langue française, anglaise et russe, elle présente sa vision prospective, chaque année depuis 25 ans, dans les congrès internationaux de médecine esthétique et Anti-Age, sujets qui la passionnent.

Le Docteur Catherine de Goursac fait partie des instances dirigeantes de plusieurs sociétés savantes. Elle a publié de nombreux ouvrages destinés au grand public, notamment : « La médecine anti-âge », « L’esthétique au masculin » aux Editions Ellebore et « Les secrets de la dermonutrition » chez Vuibert.

Elle est Membre du conseil d’Administration de l’AFME (Association Française de Médecine Esthétique) et de la FSMEA (Fédération Syndicale des Médecins Esthétiques et Anti-Age)

 

 

Source : http://www.esthetiquehomme.com/reduction-poignees-amour/