Les théories modernes sur le vieillissement et la gestion du vieillissement au XXIè siècle

S.Yu. Kalinchenko, Doct. Sci. (Med.), Professeur, Chef de la sous-section  d’endocrinologie (Université russe de l’amitié des peuples, Moscou), Conseiller académique de la clinique Kalinchenko, Moscou

visages-vieillissement

Le vieillissement est un processus multi-causal, conséquence d’un certain nombre de facteurs : particularités métaboliques génétiquement programmées, baisse de la production d’hormones liée à l’âge, diminution de la sensibilité à l’insuline, influence des radicaux libres, accumulation dans l’organisme des résidus issus de la dégradation des protéines, peroxydation des lipides, xénobiotiques, modifications de l’équilibre acido-basique, dommages liés à la chaleur, hypoxie, destruction de lysosomes liée à l’activité de certains ferments , accumulation de déchets dans l’organisme etc.

En raison de la multiplicité des causes du vieillissement, il est aisé de comprendre pourquoi une action sur un seul des mécanismes impliqués ne saurait à elle seule augmenter la durée de vie de manière significative. Le moyen le plus évident de ralentir le vieillissement et de prolonger la vie est un traitement médicamenteux  qui agit sur l’état général de l’organisme, cette action devant se produire au niveau de la cellule elle-même. Il est nécessaire de connaître et de comprendre la biologie de la cellule afin de pouvoir agir sur le vieillissement.

Le vieillissement est un processus multi-focal qui affecte à la fois les différents éléments de la cellule (noyau, membrane, mitochondrie) et les différents types de cellules (cellules nerveuses, sécrétrices, immunitaires, hépatocytes etc.). Les facteurs perturbateurs peuvent agir de manière différente sur l’une ou l’autre partie de la cellule – par exemple, les radicaux libres peuvent avoir un fort impact négatif sur une partie de la cellule, les ions hydrogènes agir à un autre niveau cellulaire, et l’hypoxie agir à un autre niveau encore. Ensemble, ils sont responsables d’un processus que l’on appelle le vieillissement. L’hypertension, les maladies cardiaques et cérébrales, le cancer et le diabète peuvent survenir selon la gravité des dommages aux différentes parties de l’organisme.

Le vieillissement est un processus de destruction, conséquence des dommages causés à l’organisme par des facteurs externes et internes. Il provoque un ralentissement des fonctions physiologiques, la destruction de cellules, la perte des capacités d’adaptation de l’organisme et des aptitudes physiques, l’apparition de pathologies liées à l’âge et l’augmentation de la probabilité de la mort.

Les signes spécifiques du vieillissement de l’organisme, et plus particulièrement de son évolution et de ses tendances, résultent de particularités génétiquement programmées liées aux télomères, la longueur desquels définit la durée de vie des cellules et de l’organisme.

Les principales théories sur le vieillissement sont les suivantes :

·      théorie endocrinienne

·      théorie du stress oxydatif

·      théorie télomérique

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>