Qu’est ce que le fer ?

Le fer est le principal constituant des globules rouges. C’est un oligo-élément essentiel, qui contribue au transport de l’oxygène dans le sang, et participe à l’activité de plusieurs enzymes. Il est présent en quantité plus ou moins importantes dans presque tous les aliments. Ceux qui en contiennent le plus sont ceux d’origine animale tel que le boudin noir, le bœuf, la volaille, l’œuf à la coque, … Il est dispensable au bon développement de l’organisme. La déficience en fer : La déficience en fer, se traduit par une insuffisance de globules rouges dans le sang, que l’on appel anémie. Elle provoque divers symptômes comme de la fatigue, une pâleur, baisse de moral, … On la retrouve chez les personnes à risque comme :

 - les femmes

En raison du phénomène naturel des règles, les femmes et les jeunes femmes sont les plus touchées par cette déficience. Par ailleurs, si celle-ci s’aggrave, nous parlons alors de carence. Elle peut entraîner des problèmes chez la mère et peut être partagée à l’enfant lors de la grossesse. Selon l’intensité de cette carence, les conséquences physiologiques seront plus ou moins importantes (sensibilité aux allergies, problèmes respiratoires,…). Dans ces conditions, un apport complémentaire en fer peut être nécessaire et fera donc objet d’un suivi médical.

 

- les enfants

Chez les enfants jusqu’à l’âge de 4ans, on constate fréquemment une déficience nutritionnelle en fer. Lors de la grossesse, la mère transmet à l’enfant une réserve en fer. Le fer présent dans le lait maternel est bon protecteur contre les infections. Un enfant né à terme et allaiter, aura donc la quantité de fer nécessaire à son développement jusqu’à l’âge de 6mois. Au-delà, un ajout d’aliment contenant du fer est nécessaire.

Des études ont révélés qu’à l’arrêt du lait maternel ou infantile, le plus souvent vers 1ans, une pathologie fréquente peut apparaître. C’est la déficience martiale. Par ailleurs,  une étude à démontré qu’une trop grande consommation de lait de vache peut entraîner une carence en fer, c’est pourquoi le lait de croissance demeure indispensable pour assurer les besoins du jeune enfant jusqu’à l’âge de 3ans.

 

D’après nutrimarketing, Mars 2013

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>