Nettoyage de peau dermatologique

mda

Principe

En médecine esthétique, le nettoyage de peau dermatologique est un véritable traitement de fond qui permet de traiter les irrégularités de la peau, et de résoudre les problèmes provoqués par l’acné. Les traitements  seront alors plus efficaces car pénétreront mieux au cœur de la cible.

Il est réalisé par un professionnel de santé et diffère d’un nettoyage simple effectué à domicile ou dans un centre esthétique.  En effet, il consiste à extraire les grains de milium (amas de cellules mortes présents sous forme de grains blancs inesthétiques) et les microkystes (comédons fermés) de la peau du visage, ce qui demande un savoir- faire précis et on termine le soin par une stérilisation des kystes avec de l’acide trichloro acétique.

 

Déroulement de la séance

La peau est démaquillée, nettoyée et désinfectée.

Une fois cette étape réalisée, le praticien procède au nettoyage de peau en profondeur du patient. Il est nécessaire d’ouvrir chaque microkystes ou grain de milium sans abîmer la peau,  à l’aide de la pointe d’un petit scalpel afin de les extraire un à un, manuellement ou à l’aide d’un outil dermatologique.

Cette extraction se fait sans douleur et ne nécessite aucune anesthésie locale. Il est possible d’appliquer une pointe d’acide trichloracétique (peeling) après extraction du microkyste, afin de détruire la glande sébacée qui produit le sébum et de diminuer les récidives.

Ce soin est contre indiqué pour l’acné inflammatoire.

 

Effets secondaires

Comme tout acte, des effets secondaires peuvent apparaître : érythème, inflammation, léger œdème et petites croûtelles transitoires.

Nous pouvons appliquer un masque à l’acide hyaluronique et des Led rouges pour calmer l’érythème. Des Led bleues peuvent être associées et sont aussi utilisées dans un but antibactérien.

 

Conseils post- acte et résultats

Appréciable dès la fin de la séance, la peau est plus lisse au toucher. Le visage peut  cependant être rosé, de quelques heures, d’où la nécessité d’appliquer une crème cicatrisante pendant les jours qui suivent et d’arrêter ses cosmétiques habituelles.

Ce soin est à répéter plusieurs fois jusqu’à satisfaction du patient. Il est indispensable dans la bonne prise en charge de l’acné.

 

Chute de cheveux saisonnière

5-single-default

C’est maintenant ! On peut apprécier l’arrivée de l’automne,  une période de transformation de la nature,  jeu de couleurs à savourer mais également la période où les cheveux tombent. Une vigilance s’impose pour prévenir, contrer ou stopper cette chute. En octobre et novembre il est essentiel de mettre toutes les chances de notre côté pour garder ou retrouver des cheveux forts, vivifiés et en santé.

Le cabinet, fort d’une grosse expérience dans le domaine capillaire, propose

un protocole d’attaque, afin de passer au mieux cette saison automnale,  à savoir carboxythérapie, LED, et éventuellement la mésothérapie en cas de chute très prononcée.

La carboxythérapie va  permettre une meilleure oxygénation au niveau du cuir chevelu grâce à  l’administration sous cutanée de dioxyde de carbone en plusieurs points améliorant ainsi  la circulation au niveau du follicule pileux, soit du cuir chevelu. Les injections sont réalisées raie par raie.

Les LED (= diode électro luminescente). Il y a différentes couleurs et longueur d’onde. Ici, la couleur rouge sera utilisée. L’objectif est de densifier et stimuler la pousse des cheveux.

Le patient est confortablement installé. Un casque muni de LED est positionné et le temps de pose est défini en fonction du degré de chute des cheveux.

En cas de chute très prononcée, la mésothérapie sera associée aux deux soins précédents. Un mélange nutritif et revitalisant est injecté afin de stimuler le bulbe capillaire pour une meilleure repousse.

Afin de parfaire les soins réalisés en cabinet, des soins quotidiens pourront vous être proposés (compléments alimentaires, application d’une solution).

Epilation laser

epilation-laser-lumiere-pulsee_2495366

Si vous souhaitez éradiquer vos poils pour l’été prochain, c’est possible, mais il faut commencer dès maintenant !

L’épilation laser permet d’enlever environ 70 à 90% de vos poils en quelques séances seulement. Le traitement peut durer 12 à 18 mois donc si vos commencez dès l’automne, vous aurez un été tranquille sans avoir à vous préoccuper d’une épilation pendant plusieurs mois.

Le principe du laser consiste à envoyer un faisceau lumineux sur la zone à épiler, qui va être absorbé par le pigment du poil et converti en chaleur. Cet effet thermique va détruire les structures responsables de la repousse des poils. Il faut compter 5 à 8 séances environ, espacées de 5 à 8 semaines selon les zones, l’âge et la pilosité.

Sachez que dès la première séance, une bonne partie de vos poils sera déjà éliminée, la pousse sera beaucoup plus lente et les poils seront plus fins.

L’un des atouts de l’épilation au laser est d’éviter les repousses de poils sous la peau. Vous pourrez dire Adieu à vos poils incarnés.

Attention, à l’automne, si vous êtes encore un peu bronzée, il sera indispensable d’effectuer un test sur une petite zone pour écarter tous risques de brûlures.

Notez qu’il faudra éviter tout ce qui sera susceptible de modifier la coloration de votre peau pendant le temps du traitement (UV, soleil, auto-bronzant) et ne plus épiler à la cire. Seul le rasage sera autorisé.

Fausses idées reçues de la médecine esthétique

« Je ne veux pas ressembler à toutes ces femmes liftées ! » « Si j’arrête, je serai pire qu’avant » « de toute les façons c’est trop cher et c’est réservé aux stars… » Idées reçues, préjugés, a priori… voici souvent les raisons pour ne pas avoir recours à la médecine esthétique.  

« Je ne veux pas ressembler à toutes ces femmes liftées ! »

Alors que les techniques se veulent de plus en plus sophistiquées et non invasives, que les résultats sont de plus en plus naturels, la médecine esthétique est trop souvent perçue comme étant de la chirurgie qui va transformer les visages et donc être l’artifice d’une certaine catégorie de personnes qui n’acceptent pas de vieillir. La « french touch » est notre apanage et justement c’est tellement naturel que l’entourage dit juste « tu ne changes jamais ».

Volumes exagérés, visages figés,  trop lisses et sans charme …

Certains résultats exacerbés issus parfois de la chirurgie esthétique ou de médecin étranger,  sont clairement confondus avec la médecine esthétique qui donnent des résultats très naturels et harmonieux.

 

Médecine esthétique ≠ chirurgie esthétique

 La médecine esthétique ne se résume pas qu’à faire des injections sur le visage. Il existe  pléthore de soins pour le corps afin de :

- Traiter les conséquences du vieillissement (élasticité de la peau, relâchement cutané, vergetures…).

- Traiter des situations gênantes (hypersudation, pilosité importante).

- Sculpter et affiner votre corps (amincissement localisé, augmentation des fesses…).

Il est important de prendre soin de son corps de façon quotidienne pour pouvoir le préserver des modifications et l’améliorer.

« Si j’arrête, je serai pire qu’avant »

La médecine esthétique permet de mieux vieillir grâce à des solutions qui peuvent agir à la fois sur les causes et les conséquences du vieillissement.

Les injections d’acide hyaluronique par leur effet mécanique permettent de combler les rides immédiatement. Ces produits sont résorbables et leur action va donc diminuer avec le temps. L’acide hyaluronique est bio -identique au composant naturel du derme, celui est hydratant et bio-stimulant cutané.

L’effet qu’ils ont sur la peau après avoir été dégradés amène toujours une amélioration par rapport à la situation de départ.

« C’est trop Onereux , pas accessible»

Gommer les effets de l’âge, redessiner son visage, son corps : la pratique se banalise. « La patientèle a évolué : nous recevons tout type de patients et de classes sociale bien différentes » . On est tous concernés par  le vieillissement et « Le bien Vieillir » devient maintenant à la portée de tous. La gamme de prix varie selon la technique et les zones concernées et donc on trouve toujours un point à améliorer à portée de son porte-monnaie.

« C’est seulement pour les femmes »

« Ils sont chaque année plus nombreux à franchir la porte de notre cabinet et un peu près 20% de mes patients sont des hommes ». Bien informés sur les traitements de médecine esthétique plus pragmatiques que les femmes les hommes savent ce qu’ils veulent corriger et n’hésitent pas à discuter en toute franchise avec leur médecin. Le rapport des hommes à la beauté a changé et ils sont de plus en plus nombreux à prendre soin de leur apparence.

Le Dr Catherine de Goursac qui exerce la médecine depuis plus de 25 ans a notamment écrit un livre (l’Esthétique au masculin ) dédié aux  traitements efficaces pour une esthétique masculine.

Vous trouverez, plus en détails, les soins dédiés aux hommes en cliquant ICI

Les Bras

 

chirurgie-esthetique-lifting-de-bras

Tantôt trop gros, tantôt trop relâchés, les bras sont souvent source de complexes autant chez les hommes que chez les femmes. Malgré le sport, bien souvent, rien n’y fait.  Nombreux sont ceux qui espèrent désespérément trouver une solution en se tournant vers la médecine esthétique. Il existe en effet différentes techniques en fonction de l’indication, qui permettent d’offrir des résultats satisfaisants.

Lorsque les bras ont un peu trop de volume et que les séances de sport intensif n’y change rien, la cryolipolyse se présente comme une technique satisfaisante pour faire disparaître le petit bourrelet disgracieux. Elle permet en deux à trois séances une diminution durable du panicule adipeux.

En outre, lorsque l’on avance en âge, les bras commencent à pendouiller, tel une « chauve-souris », on est souvent bien loin de l’image glamour. Pour combattre le relâchement cutané, on associe les ultrasons focalisés de haute intensité (HIFU) associés à de la radiofréquence multipolaire, qui permettent une mise en tension des tissus, ainsi qu’une diminution du panicule adipeux lorsqu’il est trop petit pour être traiter en cryolipolyse.

Lorsque le relâchement est trop important et que ces traitements ne sont pas suffisants, la pose de fils tenseurs peut s’avérer intéressante pour parfaire les résultats.

Enfin, pour corriger l’aspect froissé des bras, provoqué par la dégradation naturelle du collagène et d’acide hyaluronique, on réalise un protocole complet associant le microneedling, la mésothérapie et la radiofréquence multipolaire. Celui-ci, permet une biostimulation cellulaire en profondeur permettant ainsi d’améliorer la qualité de la peau.

Bien que ces soins offrent de bons résultats dans la plupart des cas, il existe des cas d’échec.

Ainsi, afin de conserver le plus longtemps des beaux bras, et avant qu’il ne soit trop tard, il est important d’essayer de maintenir une bonne hygiène de vie en général alliant sport, et alimentation.

 

RETROUVEZ UNE SILHOUETTE PARFAITE

Vous avez pris du poids, vous vous sentez gonflée, mal dans votre peau et vos vêtements vous serrent de façon déplaisante. Rassurez-vous. Quelques séances bien ciblées au cabinet médical Niel sauront vous débarrasser de vos rondeurs superflues tout en combattant un éventuel relâchement cutané.

conditions-corps-femme

 

Le Tinaka : pour mincir rapidement en vidant vos cellules graisseuses

Le Tinaka est un laser froid utilisé depuis les années 80 pour soulager les douleurs articulaires ou musculaires et favoriser la cicatrisation des plaies. Depuis une petite décennie, il a prouvé son efficacité pour redessiner la silhouette en  gommant la cellulite de façon rapide et sans le moindre inconfort. Ses faisceaux de lumière rouge traversent toutes les couches de la peau pour atteindre l’hypoderme où nichent les cellules graisseuses, ces fameuses adipocytes qui lorsqu’elles sont gorgées de graisses ruinent votre silhouette. Sous l’effet du Tinaka, en moins d’une demi-heure, les membranes des adipocytes deviennent temporairement poreuses et se vident de leur graisse qui se liquéfie. Elle est ensuite transportée par les canaux lymphatiques avant d’être éliminée par les voies naturelles. Pour optimiser son élimination, un peu d’exercice physique comme la marche à pied, le vélo ou la natation, sera bienvenu. Seul inconvénient, vos cellules graisseuses ne sont pas détruites et elles peuvent à nouveau se remplir de gras si vous ne surveillez pas votre alimentation.

 

Les HIFU : pour vous affiner en luttant contre relâchement cutané

Les HIFU sont des ultrasons focalisés de haute intensité d’abord utilisés en médecine dans le traitement des tumeurs. Plus récemment, des tests ont montré leur efficacité dans la destruction des cellules graisses et la lutte contre le relâchement cutané. Les appareils dernière générations délivrent une énergie qui pénètre dans différentes profondeurs de la peau. C’est en quelque sorte le traitement le mieux approprié pour détruire les cellules graisseuses et donc éliminer la graisse et ses rondeurs déplaisantes, et ce, quelle que soit sa localisation : ventre, fesses, poignées d’amour, bras ou cuisses tout en remettant en tension la peau relâchée de ses zones souvent critiques chez les femmes mûres. La séance, qui peut durer de 1h à 1h30 est quasiment indolore. Vous êtes allongée pendant que le praticien passe et repasse la pièce à mains sur les zones à traiter. Si vous êtes particulièrement sensible, vous sentirez peut-être quelques picotements désagréables et pendant les 48 h qui suivront, des courbatures risquent de vous gêner. La perte de volume et la tonicité cutanée s’installent progressivement dans les 15 jours qui suivent la séance. L’effet maximal sera atteint au bout de 2 à 3 mois et il se prolongera pendant un an ou deux.

Renseignez vous avant de vous lancer car il existe quelques contre-indications comme l’hémophilie, la grossesse, une lésion cutanée sur la zone à traiter ou une hernie.

La carboxythérapie associée à la radiofréquence : pour éliminer vos capitons disgracieux

La carboxythérapie a été mise au point dans les années 30 par la station thermale de Royat qui injectait du gaz thermal en sous-cutané pour traiter les artérites des membres inférieurs. A la fin des années 90, la station a décidé de proposer des cures anti-cellulite avec cette même méthode.

 

 

 

LES TRAITEMENTS DES POCHES MALAIRES

poches-malaires

Les poches malaires sont ces sortes de petits sacs gonflés qui se situent sur le haut des pommettes, à ne pas confondre avec les poches sous les yeux (ou poches sous palpébrales). Ces poches ont plutôt mauvaise réputation car elles se forment souvent sur le visage des alcooliques mais pas toujours ! Elles sont dues à une accumulation d’œdème qui se transforme en graisse avec les années dans cette zone, souvent en raison d’un défaut du drainage lymphatique, ce qui est fréquent, chez les femmes comme chez les hommes, à partir d’un certain âge. Contre ces poches disgracieuses, pour lesquelles il n’existait jusqu’alors aucun traitement efficace, nous pouvons aujourd’hui proposer deux types de traitement :

  1. Des injections de hyaluronidase
  2. Des séances de HIFU, ultrasons focalisés de haute intensité

Première solution : injections de hyaluronidase

Dans les deux tiers des cas, selon mon expérience, les poches malaires peuvent être traitées par des injections de hyaluronidase, une enzyme capable de détruire l’acide hyaluronique fabriqué en excès, ce qui contribue à la formation des poches. La hyaluronidase dissout aussi fréquemment les œdèmes.

Cette substance n’est pas d’origine humaine, il est donc nécessaire de faire un test d’allergie sur l’avant-bras ; les résultats se lisent au bout de 48 h. .

Si le test est négatif, on peut commencer la correction des poches à l’aide d’injections de hyaluronidase, les aiguilles utilisées sont très fines et la séance quasi indolore. Cette correction se fait par paliers car la hyaluronidase est un produit très efficace qui « gomme » l’acide hyaluronique environnant. En procédant par étapes,  les poches diminuent de volume progressivement, la circulation sanguine et surtout lymphatique se fait mieux.

En principe, il faut prévoir deux séances à une semaine d’intervalle.

Les résultats sont visibles immédiatement et les effets secondaires sont rares. Parfois de petits bleus peuvent se former au niveau des points d’injection mais ils disparaissent en quelques jours.

Cette correction est durable et leur récidive dépend du mode de vie (nourriture salée, consommation d’alcool, stress avec excès de cortisol secrété, trouble du sommeil, ..). Ces injections peuvent être refaites tous les ans ou tous les deux ans, selon les cas.

Deuxième solution : les ultrasons focalisés de haute intensité ou HIFU

Lorsque les injections de hyaluronidase sont inefficaces, ce qui se produit dans un tiers des cas environ, nous proposons des séances de HIFU (ultrasons focalisés de haute intensité)

Le nouveau matériel de HIFU dont nous disposons permet de travailler à différentes profondeurs de la peau : 4,5mm (muscles ou graisse selon les zones), 3mm (derme profond) et 1,5mm (épiderme) et à forte puissance.

Ces ultrasons de haute intensité provoquent une rétractation de chaque couche de la peau et stimulent la circulation sanguine et lymphatique.

La séance qui dure une trentaine de minutes est indolore.

Les résultats sont visibles à l’issue de la première séance et nous proposons une deuxième séance à un mois d’intervalle pour effacer complètement les poches.

Les résultats sont durables. En entretien, nous proposons de refaire ces séances tous les ans ou tous les deux ans.

En prévention, nous rappelons quelques conseils très simples à suivre pour retarder la réapparition des poches malaires :

  • Faire de bonnes nuits et aérer la chambre avant de se coucher
  • Limiter sa consommation de sel, surtout au dîner, limiter sa consommation d’alcool
  • Dormir sur un oreiller surélevé
  • Se démaquiller soigneusement les yeux chaque soir et penser à les reposer à l’aide d’un masque réfrigérant, lequel peut aussi être utilisé par les hommes soucieux de conserver la jeunesse de leur regard.

Docteur Catherine de Goursac

 

Défroissage « du visage sur aspect fripé »

 

intro-rides

A mesure que le temps passe, les rides font leur apparition. Les rides superficielles sont accentuées par certain facteurs extrinsèques comme le soleil, la pollution ou le tabac et deviennent très visibles, en forme d’accordéon, au niveau de l’extérieur de l’œil et de la joue . Ces rides disgracieuses s’intensifient quand nous sourions et avec le temps mais il est possible de retarder leur progression et de les atténuer. On parle de « défroissage ». Un protocole associant plusieurs techniques s’est révélé efficace. On utilise dans un premier temps, le microneedling, puis un peeling et de la radiofréquence.

 

 1. Le Microneedling / Mésothérapie

Le microneedling permet de stimuler chaque couche de la peau en créant des microperforations sur différentes profondeure de la peau avec des aiguilles de tailles différentes. On y associe le mésolift, cette technique de mésothérapie vise à stimuler le derme grâce à une solution nutritive contenant de l’acide hyaluronique, des vitamines, des micronutriments, des acides aminés etc…. Cette solution pénètre dans chaque couche de l’épiderme et du derme grâce à l’ouverture de canaux de différentes profondeur (jusqu’à 2 mm) par l’utilisation d’un stylo électrique de microneedling.

 

 2. Le peeling

Nous pouvons associer le microneedling à  un peeling très léger pour renforcer ses effets. La peau va desquamer dans les trois à cinq jours suivant la séance et il faudra la protéger du soleil durant un mois.

 

 3. La radiofréquence

Le troisième soin est indiqué pour le relâchement cutané du visage. Les ondes de radiofréquence pénètrent en profondeur dans le derme et stimulent les fibroblastes, cellules responsables de la synthèse de collagène. La synergie est optimum avec le microneedling.

 

4.  Préparation

Le soin ne nécessite pas de préparation particulière, mais une crème anesthésiante peut être appliquée une heure avant.

 

5. Les suites

Le patient présente un érythème pendant quelques heures, doit se protéger du soleil et appliquer une crème cicatrisante pendant une semaine. Le soin est à répéter 4 à 5 fois avec un intervalle de 15 jours minimum.

 

 

 

LE RAJEUNISSEMENT DES MAINS

rajeunissement_des_mains
Introduction

En général, nous ne soignons pas nos mains correctement, alors qu’elles sont en perpétuel mouvement, jamais cachées, et soumises aux intempéries. Elles vieillissent plus vite que le visage et trahissent notre âge sans le vouloir. Ainsi, la demande pour la prise en charge du vieillissement des mains augmente. On agira sur le lentigo (tache de vieillesse) , le relâchement, la qualité du derme et les veines trop apparentes.

- Les causes du vieillissement :

La peau des mains vieillit plus tôt que le reste du corps. En effet, les mains sont directement sujettes à des agressions mécaniques extérieures tels que les intempéries, le toucher, les lavages à répétition, à des agressions chimiques tels que la pollution, le tabac et les produits chimiques, et à des agents infectieux tels que les WC, le métro etc…La peau des mains est fine et elle la protège mal des agressions. De plus, l’eau dure peut modifier la barrière protectrice du derme, qui est  le film hydrolipidique.

- Les signes du vieillissement :

Il se manifeste par un affinement du derme des mains et la survenue de taches brunes d’hyperpigmentation, vers 40 ans. Les taches sont le signe de l’exposition aux UV. A 50 ans, suite à une fonte musculaire les veines et les tendons deviennent plus visibles (« squelettisation des mains »). La tonicité cutanée diminue et la peau se plisse et se froisse.

Il est tout à fait possible de rajeunir l’aspect de nos mains grâce à différentes méthodes.

Le lifting des mains :

Pour une revitalisation complète des mains, on associe plusieurs techniques. Tout d’abord, nous allons traiter les taches puis, nous allons nous attaquer à la fonte musculaire en effectuant un remplissage du dos de la main et nous travaillerons sur la qualité de la peau grâce au peeling, à la carboxythérapie, à la radiofréquence et au mésolift.

- Les taches pigmentaires :

Pour éliminer ces taches disgracieuses, le laser est très efficace. En seulement deux séances, la majorité des taches seront estompées. Des petites marques seront visibles pendant quelques jours à 2 semaines après les séances.

- les injections pour repulper le derme :

Des injections d’acide hyaluronique ou de Radiesse permettent de cacher les veines et tendons et de masquer la fonte musculaire des mains. Ces produits vont combler, repulper la main et stimuler le derme en une séance seulement. L’opération est à renouveler tous les ans. On note une présence d’écchymoses dans de très rares cas.

- le peeling :

Nous pouvons lutter contre l’aspect froissé et la peau fine de la main grâce à un peeling  spécifique. Il va densifier le derme en stimulant toutes les structures de la peau. Aucune préparation n’est  nécessaire pour ce soin. Il dure environ 30 minutes et il est tout à fait supportable. On constate la présence d’un érythème durant quelques heures après la séance, ainsi qu’une desquamation légère  3 à 5 jours après. Il est conseillé d’appliquer une crème cicatrisante les jours qui suivent le peeling et le soleil est contre-indiqué pendant un mois. Le protocole est de 3 peeling à un mois d’intervalle.

- La carboxythérapie :

Elle peut s’associer à un peeling et permet de combattre le relâchement cutané. Elle consiste à des petites injections en sous-cutané de gaz carbonique. Le soin n’est pas très agréable et il est à répéter 6 fois. Il peut apparaître des ecchymoses pendant les quelques jours.

- Le mésolift :

Il correspond à l’injection d’acide hyaluronique et de poly-vitamines pour revitaliser le derme. On note un léger érythème durant quelques heures après la séance.

- La radiofréquence :

Il s’agit d’ondes électromagnétiques qui vont chauffer le derme en profondeur pour le redensifier. Ce soin est très agréable, sans effets secondaires (à part un bref érythème) et le protocole est de 4 à 6  séances à une semaine d’intervalle environ.

Le traitement des taches  brunes des mains

Les taches d’hyperpigmentation au niveau des doigts et de la face dorsale de la main sont les marqueurs de l’exposition aux UV et du temps qui passe. Il est préférable de ne pas attendre d’avoir les mains trop recouvertes de taches avant de commencer à les traiter.

Il existe trois méthodes différentes pour enlever ces taches pigmentaires : le laser, la cryothérapie et le peeling.

- Le laser : Le  laser fonctionne en captant le pigment de la tache. Il faudra donc que les taches soient assez brunes pour recourir à cette méthode.

- La cryothérapie : Elle consiste à givrer  la couche superficielle de la peau en lui appliquant un coton tige trempé au préalable dans de l’azote liquide.

- Le peeling :

Il s’agit d’appliquer une solution chimique, l’acide trichloroacétique, sur la peau. Il va diminuer l’intensité des taches et il permet de rajeunir les mains.

Le site traité sera recouvert de croutes puis d’un érythème pendant au moins 3 semaines.

3° Repulper les mains

Nous pouvons lutter contre la « squelettisation » des mains qui laissent apparaitre les tendons et les veines des mains. On « repulpe » les mains en utilisant des fillers comme l’acide hyaluronique ou l’hydroxyapatite de calcium qui durent environ 12 à 18 mois.

Ces fillers vont permettent de recréer du volume et ils engendrent une biostimulation du derme qui va augmenter la synthèse d’acide hyaluronique endogène et de collagène grâce aux fibroblastes. La peau est plus tonique et plus élastique.

- L’acide hyaluronique :

Ce filler agrée par la FDA est le plus connu et il s’injecte facilement dans le derme profond de la main.

- L’hydroxyapatite de calcium ( radiesse ®) : 

Ce filler, aussi approuvé par la FDA, biocompatible, non toxique et non allergisant, est composé à 70% de gel aqueux et à 30% de microparticules d’hydroxyapatite de calcium.