Les poils incarnés

Les épilations régulières favorisent les poils incarnés. Un poil incarné est un poil qui n’a pas réussi à s’extériorisé par l’orifice du follicule pileux entraînant sa carnation dans le derme. Il va engendrer une inflammation. Ces poils étant souvent porteurs de germes le risque infectieux à titre d’abcès est fréquent. Il entraîne par la suite par des cicatrices définitives. Attention aux femmes à peau mate, chaque poil incarné laissera une trace d’hyperpigmentation post inflammatoire pendant plusieurs mois.

Avec la mode de l’épilation intégrale on voit apparaître maintenant des poils incarnés sur tout le mont de venus.

Comment prévenir leurs apparitions ?

- Réaliser des gommages réguliers : les gommages ou le passage d’un gain de crin sous la douche favorisent l’élimination des cellules mortes et l’ouverture des pores de la peau. Au final, plus fine et plus souple, la peau peut être facilement traversée par les poils qui repoussent. Il est recommandé de réaliser cette opération 2 à 3 fois par semaine après les épilations.

- Appliquer une crème à base de vitamine A : cette vitamine va par hydratation ramollir la peau, ce qui favorisera l’élimination des cellules mortes et donc la percée des poils.

- Se raser dans le sens du poil, au risque d’inciter la repousse des poils dans le sens inverse.

Ne pas s’exposer au soleil après une épilation car les UV ont pour effet d’épaissir la peau.

Comment prendre en charge leurs complications ?

Il convient de nettoyer les poils incarnés avec une lotion antiseptique ou mieux une lotion antibiotique 2 fois par jour. Si malgré toutes ces précautions, les poils incarnés persistent, il faut les faire sortir à l’aide d’une pince à épiler. Il est nécessaire de désinfecter la pince au préalable avec de l’alcool, ainsi que la peau immédiatement après l’intervention. Si la zone est douloureuse, appliquez une compresse d’eau tiède.